Réalisateur, compositeur, musicien et artiste conceptuel né en 1940, pionnier de la musique minimale, Tony Conrad a exercé une influence considérable sur l'avant-garde musicale et cinématographique américaine. Interprétée généralement au violon, sa musique est qualifiée de « dream music », un mode d’improvisation qui explore les possibilités musicales et harmoniques des drones.


Le concert sera précédé d'un film de la réalisatrice Marie Losier, basée à New-York et qui a entrepris une série de portraits atypiques des grands maîtres de l'avant-garde new-yorkaise à l'aide de sa petite caméra 8mm.

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Photo © Marie Losier