Poète engagé ou romantique, Teofilo Chantre célèbre la "Sodade" (inguérissable nostalgie du pays natal) souvenirs collectifs de lutte contre la dureté de la vie, l'enfance, la jeunesse, les amours heureuses ou contrariées, Mélodiste inspiré, fidèle l'instrumentation (guitare, cavaquinho, violon, piano) et aux formes traditionnelles de la morna et de la coladera, chansons : pleurer ou danser des "les du Cap Vert, amoureux des musiques cubaines et brésiliennes, Teofilo se révèle arrangeur habile, entre musique de chambre et jazz créole .