Lia Rodrigues


"Faire de l'art aujourd'hui, c'est être continuellement en chantier" explique la choégraphe Lia Rodrigues. En 2008, le Chantier poétique cherchait à dévoiler un spectacle en construction. La nouvelle pièce part de ce matériau, l’explose et l’explore davantage. C’est la rencontre et l'articulation entre les 11 danseurs qui tissent ce travail. Comment être ensemble dans un même espace, comment construire des moments de rencontre, de fuite, de solitude. Ce qui nous unit et nous divise, les singularités, les pluriels...


Avec l’association Redes qui développe un travail social dans la favela de Maré, à Rio de Janeiro, la chorégraphe a trouvé un espace pour bâtir un Centre d'art, de formation, création et diffusion. « Ce projet culturel est un peu en miroir avec ce que l’on proposera sur scène. Ce n’est pas à l’art de faire un travail social, en revanche le spectacle évoquera la manière dont se construit une communauté, comment chacun y trouve sa place, avec ses similitudes, des différences, les uns vers les autres, les uns avec les autres…  Ce sont toutes ces combinaisons, ces variations autour du groupe que nous sommes en train de développer. »