PLACE PALACE

 

 

Place de la voix profonde, dense, suave de velours, captivante et limpide comme l’émeraude, Véronique Forget la féline intrigue, submerge et envoûte. De son chant sucré salé elle distille des mots taillés pour sa peau ambrée et ses assauts cambrés de mélodies chamane. Place des Fa, des Si, des facéties en dièses, en bémols, en rythmes retrouvés dans les accents chantés du langage insoumis, Francis Lassus, le faune fauve bohémien irrigue le voyage de musiques nomades, de tambours ancestraux fidèles et sacrés.

 

 

Place Palace chante la langue charnelle, le phrasé dérouté et raconte la terre, la boule, la versée, en chansons d’amour jazz reggae, de java rock libérés qui font vibrer les mots, les sons, valser les émotions. Véronique Forget et Francis Lassus swinguent sur la place; leurs musiques colorées donnent aux accents français l’originel sensuel des transes oubliées.