Patrick Ruffino, homme-orchestre venu du Bénin, au chant comme à la basse, représente un trait d'union entre l'ancienne et la nouvelle génération des musiciens africains. Ses textes, interprétés en différentes langues, abordent avec poésie les problématiques actuelles de son continent. Son dernier opus "E wa ka jo" qui signifie littéralement "Allons danser", est un cocktail de rythmes et de mélopées africaines qui séduit un public de plus en plus large.