Description

L’année dernière, Pain Surprises a susurré à l’oreille de la nuit. Sur les cinq soirées Pain Surprises, 4500 personnes se sont pressées au portillon.
Promesse tenue. Sous leurs yeux s’enchainaient tournage de film pornographique, concours de burkas mouillées, show de culturistes aux corps huilés, fakir-masochiste-cracheur-de-feu, dresseuse de Boa Constructor et bien d’autres manigances malignes.

Pour chapeauter le tout, les enceintes étaient possédées par une programmation secrète mais aiguisée : La Femme, Louis La Roche, DatA, Irfane, GoGo Bizkitt!, Herr Styler, Kartell, Jean Tonique ou Eumig & Chinon… Mais y’en avait d’autre.
Pour ceux qui l’ont connu, notre dirty curé vous accueillait dans son authentique Confessionnal du XVIIème siècle, où il distribuait protoxyde d’azote et shots aux pires d’entre vous. Avec comme final, une soirée totalement plongée dans le noir et illuminée grâce aux 900 lampes frontales distribuées à vos têtes, on ne pouvait que s’offrir à vous pour 2012.


Le message est passé, Pain Surprises est en marche.

___________________________________________________________


Cette année encore, le même double constat règne à Paris.
Non seulement, les établissements parisiens sont victimes de la loi du silence généralisé mais les organisateurs de soirées eux mêmes ne se renouvellent pas. Merde quoi.

L’idée est de prendre la relève en cassant cette dynamique plus que redondante qui est le crédo des organisateurs depuis bien trop longtemps. Il est temps que cela cesse ; il est temps de relancer la machine à rêve et à surprises.

Avec Pain Surprises, on cherche à déconstruire le schéma classique d'une soirée dans laquelle chacun sort pour peu de raisons: venir voir des artistes, essayer de rencontrer la femme de sa nuit et s’imbiber pour oublier ou se forcer à ne pas s’ennuyer.

A Pain Surprises, le tumulte doit régner sur la scène comme dans la salle et de l’ouverture à la fermeture.
L’environnement se veut particulier. Tous les coins et recoins seront remplis d’attractions interactives pour papillonner spontanément entre la déconne et la volupté.

Sur scène, nous en avons assez des enfilades de Djs derrière leurs platines. Chez nous, aux hommes machines répondra de l'électro jouée en live par des vrais humains avec du sang dedans tenant de vrais instruments. Retour à l'humain et au rythme aiguisé d'une soirée.

Les soirées se nomment Pain Surprises, on ne lève donc pas le voile sur les éléments précis: YOU NEVER KNOW WHAT YOU GONNA GET

___________________________________________________________

PHOTOGRAPHE OFFICIEL : Thomas Smith

http://twist-n-shout.blogspot.com/

___________________________________________________________

PARTENAIRES PARTICULIERS:

http://www.brain-magazine.com/

http://www.whoiskeith.com/

http://www.technikart.com/

http://parislanuit.fr/

http://www.doitinparis.com/

http://www.vivreparis.fr/

http://www.lespetitsbruits.blogspot.com/

http://www.lecool.com/

TECHNIQUE:

www.sodasound.fr