Bruno Marignan est un danseur et chorégraphe français, bercé par la culture urbaine. Sa vocation est de la porter au-delà des idées reçues et de lui donner toute sa place dans la grande famille des danses du monde. Son rêve le plus ancien et aussi le plus profond est de prétendre à une véritable reconnaissance de ces danses à travers une écriture chorégraphique divertissante, esthétique et rigoureuse. Cette rigueur et cet esthétisme, il a pu les cultiver grâce à son parcours artistique varié. Aux danses urbaines qu’il maîtrise et pratique depuis vingt ans, il ajoute des échappées diverses aussi bien dans les danses latines et afro caribéennes (voire même orientales) que dans la danse contemporaine, le ballet ou le Modern’ Jazz..

Bruno évoque également avec une immense admiration, les danseurs de claquettes comme les Nicholas Brother ou plus récemment Gregory Hines. Fort de toutes ses expériences, Bruno Marignan excelle aujourd’hui dans les danses urbaines qui sont peu ou mal connues d’un large public. L’objectif est d’assurer une meilleure visibilité à ces disciplines urbaines telles que la House Dance, le Waacking, le voguing ou le hip-hop à travers son spectacle «Let’s Dance».


Trente ans plus tard, la vivacité et l’ampleur de la culture urbaine sont intactes. Bruno Marignan, accompagné de ses talentueux danseurs ont donc souhaité proposer un spectacle divertissant et fidèle à toutes les disciplines de la danse urbaine. Un spectacle qui attesterait de la maturité de ces danses car à l’entrechat et l’arabesque de la danse classique on peut proposer un «farmer

» ou un «chase» de House Dance.


C’est pour faire découvrir ces danses subtiles, sensuelles et riches que Bruno Marignan a chorégraphié et mis en scène «Let’s Dance», un voyage au cœur des danses urbaines dont on l’espère, on ressort ravis et avec une seule envie : danser !

Programme

 

« Quand le progrès rencontre l’art » : Le danseur expérimente la technique de la téléportation afin d’explorer le monde et voyager à travers les époques.


Jazz ou les années 30 : Le danseur atterri dans les coulisses d’une préparation à un show de danse aux saveurs jazz. Il essaie donc parfois brillamment, parfois maladroitement de s’adapter au déroulement du spectacle.


Jungle : Il est maintenant parachuté en Afrique, complètement déboussolé, aux prises avec un prédateur. Une série d’événements vont alors se succéder.

 

Street in NYC : Direction New york , quartier de Brooklyn. Il fait partie d’un groupe de potes,passionnés par la danse et le sport.


Saturday night ou les années 70 : Il se retrouve habillé disco en pleine rue, face à l’entrée d’un club. Il ne le sait pas encore mais il va baigner dans l’ambiance « Saturday night fever » .


Entrepôt : Il incarne un gardien de nuit censé veiller au bon fonctionnement d’un entrepôt qui abrite des poupées bien particulières…