Erreur dans le chargement de la video, verifier l'URL http://www.youtube.com/watch?v=ua5JscZQoDY

"Au sommet d’un mont si élevé que nul n’en avait l’accès à part son créateur, logeaient deux amis de longue date, Shaï et Neheh.

 

A cette époque, les noms n’étaient susurrés que par les vents, les montagnes, les flammes et les mers. La paix régnait et nul ne pouvait déranger ce repos éternel, mais les étoiles déposèrent de leurs poussières un étrange objet... Un vase aux couleurs d’or et d’azur, dont émanait une puissante aura. Un tel objet n’avait jamais eut lieu d’exister, et malgré leur intuition pourtant négative, les deux amis se laissèrent aller à la curiosité. Quelle fût l’horreur de ces compères lorsque sur eux s’abattirent des démons jusqu’alors ignorés.

 

Effrayés, Shaï et Neheh tentèrent dans un vain espoir de refermer le bocal, mais c’était déjà trop tard... Seul un esprit resta à l’intérieur, Elpis. Depuis ce jour, les démons se répandirent sur l’Univers et engendrèrent le mal partout où ils se trouvaient. Ils créèrent un monde régit par la souffrance, la peur, et la soumission. A la tête de cette planète régnait Sekhmet la

Puissante, soutenue par ses servants les Loki. Un monde noir, que seul l’espoir pourrait sauver... Welcome to Erebia."

C’est à travers une histoire mythologique et dans un monde légendaire que des injustices terrestres sont dénoncées. Les thèmes abordés sont les suivants : le racisme via les scènes de la ségrégation et de l’apartheid, l’homophobie, la condition de la femme.

 

C’est par le biais d’une mise en scène frappante et métaphorique, une chorégraphie émotive et traumatisante, une ambiance musicale étrange que tous les maux échappés du vase d’or et d’azur sont traduits. Sekhmet (tête de lionne, bras de serpents), Réincarnation du mal, Reine des mauvais esprits, réussit à persuader tous ses loki d’obéir à ses moindres ordres ; ses victimes sont tour à tour les esclaves noirs, les homosexuels, les femmes et enfin les pauvres.

 

Cette pièce retrace en fait l’histoire éternelle de l’humanité…

 

Legend of Erebia est un spectacle pluridisciplinaire mélangeant divers styles de plusieurs disciplines :

- Danse : hip hop, contemporain, néoclassique, breakdance

- Musique : électronique, rock classique, lounge, percussion, minimal etc.

- Peinture : abstrait, contemporain

- Vidéo projection

 

Durant toute la durée de la représentation, la musique sera jouée et mixée en Live par Sarah Procissi avec du matériel de pointe comme des pédales de loupes utilisées fréquemment par les beat boxeurs.

La mise en scène et la chorégraphie sont gérées par Maïko Le Lay, danseuse tous styles.

La vidéo projection, ici possède un rôle informatif, elle appuiera les scènes pour une meilleure compréhension de celles-ci car la mise en scène est très imagée voire contemporaine.

Enfin, des paravents amovibles peints sont les réels éléments de décor. Ils seront retournés, déplacés en fonction des scènes présentées.