Le Chevalier à la rose

Robert Wiene
Samedi 14 novembre 2009

Il est rarissime qu'un compositeur d'opéra ait pu lui-même travailler à sa propre adaptation cinématographique... C'est pourtant ce qui est arrivé à Richard Strauss au début du XXe siècle. En 1910, il écrit d'abord son opéra Le Chevalier à la rose, sorte d'hommage lointain et nostalgique au XVIIIe siècle ; puis il collabore, avec le cinéaste Robert Wiene, à une version filmée qu'il accompagnera en dirigeant en personne un grand orchestre symphonique, le 10 janvier 1926 à l'Opéra de Dresde. Le résultat est un petit miracle : le lyrisme de la musique trouve un écho fabuleux dans les images de Wiene qui, par leur capacité à travailler le réel, sont un prolongement des expériences tentées dans Le Cabinet du docteur Caligari, le film allemand qui est resté le plus bel exemple du cinéma expressionniste.

 

>>> RÉSERVEZ VOS PLACES SUR LE SITE DU CHÂTELET