D’origine algérienne, Keyko se frotte à la musique et en particulier au jazz depuis l’enfance. Depuis plusieurs années, en collaboration avec le trompettiste guadeloupéen Franck Nicolas, elle apporte également sa pierre à la musique caribéenne, qu’il s’agisse de biguine ou de ka-jazz.


Tarif 14 € au lieu de 18 €