Julia Cinna a baigné dès l'enfance dans un univers musical empreint de Jazz et de Classique. Enfant, elle se cachait derrière les scènes du festival Baroque que son père préside encore. 
Une fois le bac en poche (c'était la condition !), elle se consacre corps et âme à son instrument de prédilection : sa voix.
Très tôt rebelle, Julia affirme une personnalité dont les traits s'entrechoquent.
A fleur de peau mais entière, généreuse et secrète à la fois, ces chocs ont modelé son imaginaire et une inspiration musicale intuitive et sincère.

Ses influences, elle les puise chez les divas du jazz comme Diana Washington qu'elle vénère ou Claude Nougaro qui aurait pu être son mentor. 
Au carrefour entre Jazz et Chanson Française, elle cisèle le mot qui « Soul » et le pose sur des mélodies tour à tour sucrées ou syncopées, mais c’est surtout par le timbre fruité et velouté de sa voix qu’on entre dans son univers plein de couleurs où elle tend l’oreille à son public.