Comme il respire

 

 

C’est une des bonnes surprises du piano de ces dernières années, un de ces talents qui vous frappent dès les premières notes. Mais n’allez pas croire que Jonathan Biss est simplement le nouveau prodige, une bête de concours fabriquée pour en mettre plein les oreilles : le propre de Jonathan Biss est plutôt le naturel sans extravagances, le sentiment d’intimité avec la musique. Disque après disque, récital après récital, il se permet de tutoyer Mozart ou Schumann sans pour autant leur manquer de respect, d’attaquer les chefs-d’œuvre sans crainte et sans académisme : une véritable audace.

 

  • Piano
    Jonathan Biss

Félix Mendelssohn
Romance sans paroles
en la bémol majeur, op. 38 nº 6
Romance sans paroles
en la majeur, op. 102 nº 5
Romance sans paroles
en ré majeur, op. 85 nº 4
Variations sérieuses
en ré mineur, op. 54

Wolfgang Amadeus Mozart
Adagio en si mineur, K. 540

Franz Schubert
Sonate en la majeur, D. 959

Achetez vos places sur le site du théâtre en cliquant ici.