Franz Liszt et les Rhapsodies hongroises

"Il est grand comme le monde" : ce que Liszt disait de Händel, comment ne pas le lui appliquer, avec autant de vérité ?

C’est qu’il avait tout pour lui : la beauté séductrice, une intelligence pénétrante, une virtuosité conquérante, une culture prodigieuse, un sens aigu de l’art et de son devenir.

Valérie Boissier, l’une de ses élèves, avait vu juste, qui disait : "la nature le créa dans un accès de magnificence". Oui l’auteur des Rhapsodies hongroises fait bien partie de ces "phares" si chers à Baudelaire qui illuminent tout à la fois leur temps et les siècles futurs.

 

Denis Pascal

Les concerts de Denis Pascal sont mûrement réfléchis. Soucieux de garder une conscience historique du piano, il cherche des familles musicales, lie, sort des sentiers battus pour offrir un spectacle respectueux et ouvert à tous. Il applique cette éthique avec rigueur et constance tant dans le répertoire lisztien que la musique impressionniste ou les partitions postromantiques. Son approche singulière de tout le répertoire pianistique ainsi que son ardeur à défendre les oeuvres rares font de lui l’un des artistes les plus marquants de la scène française et internationale. Sans surprise, il est un interprète de référence de la musique française, Ravel, Debussy, Fauré, mais aussi Jean Wiener - à qui il a consacré un disque récompensé par un diapason d’Or.