François et Fernando se rencontrent aux ateliers d'Exyzt, rue d'Hauteville où depuis quelques années un collectif pluridisciplinaire réfléchit ensemble et s'installe dans des lieux pour y développer musique, vidéo, lien social et architecture. (Venise, Karosta, New-York, Barcelone, Genève...)
François Wunschel est un des cinq architectes fondateur d'Exyzt et Fernando Favier vient de rejoindre le collectif. 

Le projet Euphorie est né de l'envie de développer un projet basé sur les interactions entre vidéo, son, mouvement et accidents de la vie sous forme d'une performance théâtrale de 40 minutes. Le projet a pu voir le jour grâce à l'équipe très attentive et renseignée d'Arcadi vis-à-vis des nouveaux medias.

Fernando dit à propos d'Euphorie : « Nous avons à notre portée tous les outils pour créer, reste à savoir ce que nous voulons dire du monde dans lequel nous vivons. Lorsqu'à notre échelle nous nous donnons la possibilité de façonner des outils technologiques à des coûts économiques de plus en plus réduits, nous anticipons la période nécessaire dans laquelle l'humanité devra entrer très bientôt : réduire notre consommation, réduire notre production pour permettre un futur encore en sursis. Le vecteur des travaux entrepris par le collectif Exyzt a toujours été de "se débrouiller" avec ce qu'il y a sur place et d'agir vite et bien avec un minimum de contraintes matérielles et technologiques. Cela vaudra pour "Euphorie" qui sera une performance alimentée par des outils low-tech, des scritps openframework et des objets manufacturés premier prix. Le domaine des nouvelles images et des nouvelles technologies est un univers où se croisent des projets aux budgets faramineux et des performances "sans un sou" où le génie du détournement d'objets anodins et banaux peut prendre un sens exceptionnel : nous optons pour la seconde option. "