Ce  « seul en scène » a été pensé, ressenti à partir des lettres écrites par Rosa Luxemburg lors de ses incarcérations pendant la première guerre mondiale pour ses prises de positions pacifistes.

Il met en exergue la dimension humaniste de Rosa Luxemburg, son respect du vivant et son amour du beau, ainsi que sa fidélité et sa rectitude face au monde et à l’histoire.

 

Mise en scène: Jean-Luc Pérignac
Lumière et scénographie: Grégory Philippe
Comédienne: Priscilia Boussiquet

 

http://cabochart.pagesperso-orange.fr/