Elie Guillou est un cas particulier, un puzzle. A mi chemin entre Bob Dylan et Jacques Higelin il a su, en quelques années, se frayer un chemin très personnel dans le paysage de la chanson. Que ça soit en solo (guitare-voix) ou en trio (Percussions et Basse), ce gouailleur sensible sait toujours dénicher la justesse du moment en piochant dans un vaste répertoire de compositions curieuses, déjantées, reposantes, souriantes ou nostalgiques. Fondateur du "Lavomatic Tour" à Paris, Elie s'est surtout fait connaître grâce au Paris-Brest.

 

Cette tournée avait pour but de rallier Paris à Brest à pied en 30 jours et 30 concerts en faisant voyager ses chansons dans le tissu social. Ainsi en un mois, Elie a multiplié les concerts dans les lavomatics, les maisons de retraites, chez les gens, dans des bars, des festivals, salle de concerts, balcons, clubs de sports etc... Suivi par Ouest-France, Le Télégramme, France 3, Cultura etc... cet évènement lui permet d'envisager sa création différemment. Hors des sentiers battus. Parallèlement à cette démarche de chanteur, Elie est aussi dramaturge. Auteur de trois pièces de théâtre sous forme de monologue, il cherche à  faire se rencontrer la musique et le jeu, l'histoire et la mélodie. Son dynamisme lui a valu une sélection au chantier des Francofolies ainsi qu'une participation au festival en juillet 2009.