DIDIER LOCKWOOD VTet

 

Didier Lockwood violon, Benoit Sourisse orgue Hammond, André Charlier batterie, Jean-Marie Ecay guitare.


Reconnu, distingue, jalousé, et meme “moliérisé”, le violoniste Didier Lockwood est devenu un artiste populaire. Après des etudes Musicale et 1 incursion dans le rock progressif (Magma), à 21 ans, il fait un virage en épingue et se passionne pour le jazz. Stéphane Grappelli le Remarque et lui propose de l’accompagner en tournée. C’est  ensuite avec Dave Brubeck qu’il travaille. Mais très vite il decide de commencer une carrière solo. Les projets et albums s’enchaînent, les collaborations aussi avec par ex les duos avec Martial Solal, Gordon Beck, Marcus Miller, Elvin Jones, Barbara, Claude Nougaro. Une victoire de la musique, un disque d’or et meme la Légion d’Honneur recompensent sont talent. Le secret de Lockwood se trouve dans son envie d’explorer tous les horizons. Ainsi, pour Didier Lockwood, dernière strate de cette lente sédimentation qui a fait le violon français -où tourbillonnent avec un charme infini la bohème, le swing, la virtuosité et l’humour- voici venir le temps des retrouvailles avec ses débuts à travers une promenade dans les clubs de la rue des Lombards, accompagné au Baiser Salé par d’excellents musiciens avec qui il travaille depuis de longues années.. Welcome home.


TARIF 21€ AU LIEU DE 25€