Si Chicago a une place importante dans l’histoire du blues, la ville a aussi toujours été un vivier pour ses chanteuses : de Koko Taylor à Big Time Sarah, en passant par Zora Young pour ne citer qu’elles.

Deitra est originaire de la Windy City et y a fait ses débuts. La ville est tellement ancrée dans sa vie qu’elle en a été la représentante du bureau du tourisme en 1990 à Dusseldorf. Elle entame sa carrière en 1975 et enregistre l’année suivante, à peine âgée de 18 ans, après s’être fait un nom dans divers groupes locaux, fortement influencée par la Soul. A partir de 1983, elle se produit dans les clubs les plus courus de la ville, dont le Kingstone Mines et le Chicago Blue. Très vite repérée, elle entre dans le groupe de Sam Lay qui l’engage pour ses tournées aux USA et au Canada. 10 ans plus tard, elle intègre le « All Star Band » Mississippi Heat en tant que « lead singer » jusqu’en 1996 et enregistre deux albums avec eux. En 1997, elle s’engage pour une carrière plus personnelle en signant sous son propre nom avec le label JSP. Elle peut y développer son amour du blues tout en restant attachée à ses racines musicales dont la soul. Auteure compositrice de la plupart des titres qu’elle interprète, elle se retrouve membre des tournées Chicago Blues Festival en 2000 et 2004.

 

Deitra est définitivement considérée comme une des plus belles voix actuelles de Chicago, qui officie dans des registres juxtaposant le blues, le jazz et la soul. On la retrouve sur pas moins d’une quinzaine d’albums en guest ou sous son propre nom, plusieurs fois nommée aux WC Handy Awards, British Blues Connection Blues Awards et Trophées France Blues.