Porteur de ce qu’il nomme la « fiction musicale », le groupe AntiQuarks réinvente une BO qui s’inspire du melting-pot musical impressionniste du cinéma américain des années 70 (thriller, western, film noir, chronique sociale, fiction). Les compositions de Sébastien Tron et Richard Monségu nous livrent ainsi une musique moderne, captivante et accessible à tous les publics. Grâce à ce travail sur la forme, le film n’a pas pris une ride, comme s’il était sorti en salle cette année.