En règle générale, on entend son tuba là où on ne l’attend pas. Il joue également du serpent, instrument aujourd’hui très peu utilisé.
Michel Godard voyage à travers le temps, et c'est avec un soupçon de folie qu’il déplace les sons et les musiques. Il partagera avec d’autres musiciens ces soirées croisées entre musique baroque et jazz.

"Musiciens de jazz et "baroqueux" ont beaucoup en commun, leur rencontre est souvent troublante autant qu'indispensable. Un jazzman d'aujourd'hui serait-il l'alter ego d'un musicien des XVI et XVIIes siècles ? Réunir ces deux mondes, distants par le temps mais certainement pas par l'esprit, renouer le fil d'une tradition orale autant que savante, inventer une musique intemporelle autant que contemporaine, tel est le but de ces rencontres." Michel Godard