Conception : Berlin
Photographie : Bart BaeleNico Leunen
Maquette : 
Koen De Ceuleneer

Durée : 1h10


Avec la participation du Théâtre Garonne


Aux plus beaux jours de la ruée vers l’or, Bonanza, ville minière nichée au cœur des Rocheuses, a compté jusqu’à 40 000 habitants. Aujourd’hui, avec ses sept habitants et son conseil municipal, elle est officiellement la plus petite ville du Colorado.
Le collectif anversois Berlin est allé filmer à plusieurs reprises et pendant de longs mois, la vie de cette minuscule ville. De ce tournage est né un portrait filmique remarquable, à mi-chemin entre le documentaire et le thriller social. 
Servi par un montage virtuose, le film est projeté sur cinq écrans qui représentent chacun les cinq maisons occupées par les résidents permanents : Gail et Ed, respectivement peintre et réparateur de vieilles voitures, Richard, prêtre, Mary, qui gagne sa vie en donnant des conseils spirituels par téléphone, Darva et Shikiah, « coachs métaphysiques » et Mark, pompier spécialisé dans les feux de forêt.


Le dispositif scénographique dans lequel est présenté le film confère à l’ensemble des airs faussement bucoliques, voire naïf. Une maquette géante de la ville surmonte en effet les écrans de projection et s’anime en fonction des scènes filmées. De fait, la vie de cette petite bourgade, dont les habitants vantent les mérites – les joies de la nature, de la solitude et de l’isolement – semble idyllique, quoique vaguement irréelle. Progressivement néanmoins, les langues se délient pour révéler rumeurs, rancœurs et accusations réciproques. Dès lors, l’image d’Épinal laisse place à une intrigue au rythme haletant.


Production Berlin - Co-production STUK [Leuven], KVS [Brussel], Vooruit [Gent]
Avec le soutien du Fonds Audiovisuel Flamand, du Flanders Image, de la ville Anvers.

 

Entrée libre
Retrait des billets, dans la limite des places disponibles, le jour de la représentation, entre 12h30 et 17h au Point Info du festival. 2 billets maximum (gratuit) par personne et par spectacle.