Après son hommage remarqué à Cole Porter et les concerts et festivals avec le groupe de chanteurs formé pour l’occasion, Jean-Paul Elysée se prend au jeu et décide de pérenniser l’expérience.  Cette formation de cinq chanteurs, maintenant rodés à l’exercice est baptisé : « BAYLAVWA ».

Reste à initier un nouveau projet dont le groupe s’appropriera. Ça devient vite une évidence. Le projet sera de revisiter, sur le format expérimenté pour « Vocal Porter » (5 voix et une contrebasse), des standards, traditionnels ou plus contemporains du répertoire Caribéen.

C’est en fait Mario Canonge qui lui souffle l’idée le premier puis Ralph Thamar finit de la convaincre. C’est donc très naturellement que le premier titre choisi est « Peyi mwen Jodi », puis Ralph accepte volontiers de prêter sa voix à la reprise du « Maladie d’amour »  de Léona Gabriel-Soïme rendu célèbre par Henri Salvador.

Après un an et demi de rude labeur, grâce à l’aide d’amis comme Thierry Vaton, Dédé Saint-Prix et bien d’autres, 13 titres, dont 2 originaux sont enregistrés. L’ambition ?  Faire rayonner à travers le monde une certaine idée de la Caraïbe et de sa culture.

Il ne restera plus ensuite qu’à « donner de la voix !!! »