Danseur, chorégraphe et compositeur, Diego Ranz se joue du zapateado pour détourner les codes de la tradition flamenca. Le rythme, élément fondamental de la danse andalouse, devient le fil conducteur d'une succession de morceaux visuels et percussifs.
Il réinvestit l'énergie ancestrale du Flamenco et des instruments traditionnels dans des performances modernes, accompagné de machines électroniques.
Sonorisé des pieds au tambour, batterie humaine, homme-orchestre, l'artiste retravaille en live les sons qu'il produit sur scène. Diego Ranz les transforme en notes de musique, il en construit des boucles qu'il superpose dans ses chorégraphies.

 

www.diegoranz.com

Erreur dans le chargement de la video, verifier l'URL http://www.youtube.com/watch?v=DUF2k7b8sG4